Entrée 10 : Lady (Gaga) Power !

Les “femmes-objets” sont partout ! C’est Gagaesque! Euh, non, je ne crois pas, c’est pas très Gaga tout cela.

lady-gaga

Certes, Lady Gaga apparaissant peu vêtue dans la plupart de ses clips peut faire croire qu’elle est une femme objet. Je pense que c’est tout le contraire. Plus qu’un simple objet, elle “assume” sa féminité et se libère des contraintes de la condition de la femme.

Certains diront que Lady Gaga est le féminisme du XXIeme siècle : S’amuser et se venger. En effet, dans ces clips, elle s’amuse et jette la morale par la fenêtre. Mais, elle se venge. Premièrement, se référant aux deux premières vagues du féminisme, elle se venge en représentant la femme qui a souffert de sa condition et qui essaye de s’en libérer. Exemple dans le clip de Téléphone, qui fait référence au film Thelma et Louise (Thelma = Beyonce, Louise = Gaga). A 6 min 30, Lady Gaga/Louise prépare à manger en tant que parfaite ménagère. Seulement, ce repas est empoissonné et destiné au mari de Beyonce/Thelma. Ainsi, Gaga l’encourage à devenir indépendante d’où le thème central du clip : L’égalité des femmes.

Mais aussi, et encore mieux, elle dénonce les pièges dans lesquels les femmes d’aujourd’hui tombent : le sexe fait vendre, ou la régression de l’image de la femme. Comme dans le clip de Bad Romance, où Lady Gaga anticipe (ou dénonce) ce qui arrive(ra) à la femme. Que ce soit la naissance dans un environnement phallique – sortie du sarcophage ( 30 sec ), le conditionnement à devenir une femme – scène de la baignoire où deux femmes la force à boire un verre puis l’habille (1 min 20 ) ou encore le regard des hommes sur elle ( 2 min ).

Les clips de Lady Gaga sont tous très intéressants visuellement, très travaillés et surtout très puissants. Ils traitent de beaucoup de sujets (féminisme, amour, homosexualité, religion, etc) d’un point de vue très poignant. Donc, pour moi, Lady Gaga n’est pas une énième femme-objet, c’est bien plus de cela. A savoir que la chanteuse a choqué en publiant des photos d’elle en sous-vêtement après sa prise de poids, renversant ainsi le dictat comme quoi être mince, c’est bien et en montrant qu’une femme peut être sexy avec des formes.

Sur ce, bonne soirée, j’ai une soudaine envie d’écouter Judas !

Carol Hett

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s